Qui sommes-nous?

L’année dernière a eu lieu un «colloque étudiant pluridisciplinaire autour des «popular music studies » ou approches pluridisciplinaires des musiques populaires » avec un fort retentissement au sein des étudiants et des chercheurs travaillant dans ce champ.

Au dernier trimestre 2014, trois étudiants en master de Paris 4 Sorbonne ont organisé dans les locaux de la Sorbonne et leur Maison de la Recherche, deux journées d’études consécutives présentées sous forme d’ateliers thématiques (des « workshop ») au cours duquel les étudiants en master (pro ou recherche) ou en thèse exposaient les résultats de leur mémoire ou leurs questions de recherche. Rencontres, échanges, moments conviviaux et de réflexion ont été au rendez-vous.

Philip Tagg, professeur émérite anglais de musicologie, nous avait fait l’honneur de venir en tant qu’invité d’honneur. Suite à une présentation sur « Les dominants et la dominance : vers une nouvelle approche de la théorie musicale pour le XXIème siècle », il a échangé avec les étudiants sur les travaux présentés.

Cette année, l’étudiant qui portait le projet est parti en thèse de sociologie à Edimbourg. Cécile Verschaeve, étudiante de Paris 3 à l’UFR Arts & Médias (M2 Pro Communication Interculturelle et Ingénierie de Projets, dirigé par Gérôme Guibert) reprend le projet après être intervenue l’année dernière au sein du colloque. Nous sommes désormais trois étudiantes (Lucie Le Guen, Mathilde Petitot et Cécile Verschaeve) de Paris 3 à se lancer dans l’organisation du colloque avec une volonté de pérenniser l’expérience et de la faire vivre sur plusieurs années.